Valid XHTML 1.0 Transitional Validation CSS

L'Inspecteur de l'Education Nationale de Saint-Leu, en charge de la maîtrise de la langue française/littérature/centre de lecture-écriture à la Réunion : M. Patrick Avet-Rochex

Cette quatorzième interview va permettre aux éco reporters Camille et Yakinn de rencontrer M. Avet-Rochex, l’Inspecteur de l’Education nationale de la circonscription de Saint-Leu, en charge de la maîtrise de la langue française/littérature/centre de lecture-écriture à la Réunion.
Avec lui, ils vont approfondir l’idée que le rapport à la mer et la peur du requin est ancrée dans la culture. Cette question avait été abordée, lors de la neuvième interview, avec Lila, la fille qui nageait avec les requins à Tahiti.
Avec ce spécialiste de la littérature, les éco reporters vont comparer la peur du requin avec la peur du loup et découvrir le rôle de "l’animal mythique" dans les histoires et les contes, évoquer le "mythe de la dévoration" et comparer la culture créole et la culture Polynésienne.

Objectifs :
• A travers la découverte du «mythe de la dévoration» et d’exemples de littérature (le loup mangeur d’homme, les monstres marins…), les enfants vont approfondir leurs connaissances sur les liens qui existent entre la culture dans laquelle ils vivent et la perception qu’ils ont de leur environnement,  et donc du requin (les enfants ont appris lors de l’interview avec Lila, qu’en Polynésie, le requin est considéré comme un dieu protecteur alors qu’il fait peur à La Réunion et ailleurs dans le monde).
• La découverte du «mythe de la dévoration» va leur permettre ainsi de continuer de démystifier le requin en tant que «monstre mangeur d’homme» et de se demander : D’où vient cette peur ancestrale du requin ? Pourquoi on a tant peur des requins alors que le risque d’accident mortel est très faible en comparaison des abeilles par exemple ?
• Cette rencontre leur permettra aussi de porter un regard sur la culture créole et le rapport à la mer et aux requins : Pourquoi dit-on des réunionnais qu’ils «tournent le dos à la mer» ? Il s’agira aussi de porter un regard sur l’évolution des mentalités face à la mer : si pour les gramouns (les anciens) «avant on ne se baignait pas», le développement des loisirs sportifs de pleine nature et du tourisme ont modifié les comportements par rapport à l’eau et à la nature en général.

Flash is required!

L'interview en entier (31mn)

L’interview question par question :

Flash is required!

1 - Introduction

Flash is required!

2 - Bonjour, pouvez-vous nous dire votre nom et votre prénom ? Quel est votre travail ? Et quelle est votre spécialité dans l’académie ?

Flash is required!

3 - Vous êtes un spécialiste de la littérature de jeunesse. A l’école nous lisons beaucoup d’histoires et on retrouve souvent le personnage du loup. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est un «mythe» ? Et pourquoi le loup est un considéré comme un «animal mythique» qui fait si peur ?

Flash is required!

4 - Pourquoi on raconte autant d’histoires avec des animaux qui font peur ? Pouvez-vous nous expliquer ce qu’on appelle «le mythe de la dévoration» ?

Flash is required!

5 - Nous savons que les accidents avec les requins causent moins d’une centaine de décès dans le monde chaque année. Alors qu’il y a plus de deux millions de personnes dans le monde  qui meurent chaque année à cause des abeilles, des guêpes ou même des moustiques. Nous avons aussi appris que le nom requin vient du mot « requiem » qui est une prière pour les morts. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi, depuis toujours, le requin fait autant peur aux hommes, alors qu’il fait moins d’accidents mortels que les abeilles par exemple ?

Flash is required!

6 - Nous avons interviewé un plongeur de l’aquarium qui nous a expliqué que si les gens ont peur des requins c’est surtout à cause du film « Les dents de la mer ». Pensez-vous qu’un film peut terroriser autant de personnes pendant si longtemps ?

Flash is required!

7 - Nous avons interviewé une fille de notre âge, Lila, qui vivait à Tahiti et qui nous a raconté qu’elle jouait et qu’elle nageait avec des petits requins de récifs. Avec son père ils nous ont dit que là-bas, dans la culture Polynésienne, les requins sont considérés comme des dieux protecteurs. Comment expliquez-vous que les Tahitiens n’ont pas peur des requins ?

Flash is required!

8 – Pourquoi diabolisent-on les animaux comme les chats ?

Flash is required!

9 - Ici à la Réunion, nous vivons nous aussi sur une île au milieu de l’océan. Pourtant ici, le requin n’est pas considéré comme un dieu comme en Polynésie… Comment expliquez-vous cette différence ?

Flash is required!

10 - Pourquoi on dit souvent que les réunionnais « tournent le dos à la mer » et qu’ils regardent davantage vers la montagne ?

Flash is required!

11 -  On nous a dit qu’avant les gramouns ne se baignait pas, alors qu’aujourd’hui on fait du surf et beaucoup d’activités dans l’eau… Est-ce que ça veut dire que le rapport des réunionnais à la mer est en train de changer ?

Flash is required!

12 - Comment faire pour ne pas avoir peur, alors que partout autour de nous il y a des histoires avec des requins et des monstres mythiques ? Au final comment peut-on se protéger de tout ça et se faire son propre avis ?

Flash is required!

13 - Pensez vous qu’on pourra un jour vivre avec les requins comme en Polynésie ?  

Flash is required!

14 - Nous avons une dernière question pour terminer cette interview. Avez-vous un message à faire passer aux gens qui nous écoutent ?

Flash is required!

15 – Remerciements